LE PARC, HISTOIRE, FAUNE ET FLORE.
 

Parque Nacional de Sierra Nevada. Parque Natural Sierra de Grazalema. Parque Natural Entorno de Doñana. Parque Natural Bahía de Cádiz. Parque Natural Sierra de Tejeda, Almijara y Alhama. Parque Natural Sierra de Cazorla. Página Principal parques Naturales de Andalucía. Parque Natural Bahía de Cádiz. Parque Nacional de Sierra Nevada. Parque Natural Sierra de Aracena y Picos de Aroche. Parque Natural Sierra de Grazalema. Parque Natural Entorno de Doñana. Parque Natural Bahía de Cádiz. Parque Natural Sierra de Tejeda, Almijara y Alhama. Parque Natural Sierra de Cazorla. Página Principal parques Naturales de Andalucía. Parque Nacional de Sierra Nevada. Parque Natural Sierra de Grazalema. Parque Natural Entorno de Doñana. Parque Natural Bahía de Cádiz. Parque Natural Sierra de Tejeda, Almijara y Alhama. Parque Natural Sierra de Cazorla. Página Principal parques Naturales de Andalucía. Parque Nacional de Sierra Nevada. Parque Natural Sierra de Grazalema. Parque Natural Entorno de Doñana. Parque Natural Bahía de Cádiz. Parque Natural Sierra de Tejeda, Almijara y Alhama. Parque Natural Sierra de Cazorla. Página Principal parques Naturales de Andalucía.

 


L'Histoire.

Le Parc Naturel Sierra de Grazalema se situe entre les provinces de Cadix et de Malaga et a une extension de 51. 695 Ha dans la zone la plus occidentale de la Cordillera Bétique (Chaîne de montagnes) . Terre frontalière entre le règne musulman de Grenade et celui de Castille entre les XIIIe et XIVe siècles,   cette région montagneuse fut un lieu de fréquentes batailles. Elle fut déclarée, la première sur le territoire espagnol,   Réserve de la Biosphère (janvier 1977) puis Parc Naturel par la Junta de Andalucía (Gouvernement Andalou) en 1985. Ainsi l'habitat humain est très concentré, où les villages perchés sur les pics et les versants se retrouvent complètement intégrés dans le paysage. Ce cadre culturel unique, propre aux civilisations des ceintures de montagnes qui entourent la Méditerranée, persiste de nos jours malgré le cours des siècles.
 
13 communes au total sont inclus, avec des étendues différentes, dans la superficie du parc: Grazalema, Zahara de la Sierra, Villaluenga del Rosario, Benaocaz, Ubrique, El Bosque, Prado del Rey et el Gastor de la province de Cadiz et Benaojan, Montejaque, Cortes de la Frontera, Jimena de Líbar et Ronda de la province de Malaga.

Cette région montagneuse de la province de Cadix s'élève entre les 600 et les 1600m sur les vallées et les cuvettes environnantes. Il s'agit d'une zone de reliefs agrestes, avec des vallées aux parois verticales comme « La Garganta verde » (La Gorge Verte), dont la profondeur atteint les 400m. Les grottes et les cavernes sont aussi abondantes, entre lesquelles on peut souligner celles qui se trouvent dans le « Complejo Hundidero-Gato », la plus grande grotte de l'Andalousie ou la « Cueva de la Pileta » , connue dans le monde entier par ses vestiges préhistoriques. 

Bien que l'héritage culturel le plus important provienne de la civilisation musulmane, il existe de nombreux vestiges romains de villes antérieures aux actuelles: «Iptuci» (Prado del Rey), «Ocuri» (Ubnque), «Acinipio» (Ronda),...Jusqu'à nos jours ce sont conservées pratiquement intactes des coutumes et des manières d'exploitations très liées à l'environnement. Actuellement les économies locales s'articulent autour d'activités comme l'élevage et ses produits dérivés (produits d'alimentation et tissus en laine). A celles-ci nous devons ajouter le tourisme et l'entretien des espaces forestiers, orientés à la conservation des conditions actuelles de l'environnement.  
                                                       
Appartenant aux provinces de Cadix et de Malaga, nous trouvons tout un ensemble de petites localités qui semblent escalader entre les montagnes comme des grappes de maisons blanches qui nous offrent un panorama original et pittoresque de cette zone connue comme celle des Pueblos Blancos (Villages Blancs). Son nom a comme origine l'ancienne coutume de ses habitants de blanchir à la chaux les façades de leurs maisons, en les décorant avec des pots de fleurs de vives couleurs, ce qui crée un spectacle plein de coloris qui s'offre à notre vue et auquel s'ajoutent le doré du soleil, le marron et le vert de la montagne et le bleu du ciel.

La  Faune:
De nombreuses espèces d'oiseaux habitent le Parc, bien que certainement ce soient les rapaces celles qui attirent le plus notre attention, à cause de leur taille et de leur vol majestueux. Une de ces espèces, Le Vautour Fauve,  possède dans cette région une des colonies des plus grandes et importantes de toute l'Europe.
 Ici aussi cohabitent beaucoup d'autres espèces, comme par exemple différents types d'aigles: impérial, botté, Circaète Jean-Le-Blanc, aigle de Bonelli, royal, etc.. ainsi comme d'autres espèces comme l'autour ou le  Vautour percnoptère.  On peut y trouver aussi le bouquetin d'Espagne ou chèvre sauvage, des cerfs et des chevreuils.
Il existe plus de 200 espèces catalogués de vertébrés: 7 espèces de poissons, 34 entre reptiles et amphibiens, 44 de mammifères et plus de 130 espèces d'oiseaux. Beaucoup d'entre elles sont inclus dans des normatives de protection nationale et internationale.
                         
 
La Flore:  
Les ormes, les saules et les peupliers sont les espèces qui configurent des galeries de bois caractéristiques qui suivent les cours des rivières et des ruisseaux. Nous pouvons observer celles-ci par exemple en amont de la rivière El Bosque. Toutes ces espèces, jusqu'à un total de 90 sont toutes représentées dans le Jardin Botanique. 
Entre les spécimens botaniques les plus importants de cette zone, nous trouvons les chênes verts, les chênes-lièges et les chênes rouvres, bien que le spécimen le plus admiré soit le Pinsapo, dont les forêts apparaissent à partir des mille mètres d'altitude. Le coquelicot de Grazalema, ainsi nommé dans la région, de couleur brique est exclusif de cet environnement. 

LE PINSAPO (Abies pinsapo Boiss).

Il s'agit d'une relique du passé, originaire des bois de conifères de l'aire tertiaire, il est le survivant de la dernière glaciation datant de 15. 000 ans.

Le  pinsapo est un arbre qui peut arriver à mesurer 30 mètres. Il a une forme pyramidale ou conique et les branches sont disposées horizontalement avec des feuilles en forme d'aiguille dont la forme  reste radiée. Le tronc est droit et est fréquemment couvert de mousse à cause de l'humidité et de l'hombre environnantes.

Une autre de ses curiosités est  qu'il s'agit d'un arbre hermaphrodite puisqu'il a des fleurs des deux sexes. Les fleurs féminines se localisent dans la partie haute de l'arbre. Celles-ci donnent des fruits qui sont des pommes de pins cylindriques  dont les pignons se soutiennent comme des écailles et quand ils arrivent à maturité, ils se détachent et sont emportés par le vent vers les fleurs masculines qui se trouvent dans la partie basse de l'arbre, en forme de bourgeons sur les pointes des branches. Cette pollinisation se produit d'un pinsapo à un autre. Il fleurit du mois d'avril au mois de mai et les pignons mûrissent en septembre ou en octobre.
        
LE CHÊNE-LIÈGE  (Quercus suber)
         De la famille des f agacées, c'est un arbre qui peut atteindre les 20 mètres de hauteur. Sa feuille est persistante. Il se développe dans des climats humides  et le sol sablonneux est le plus approprié. Il pousse au-delà des 400 mètres d'altitude, mais sans dépasser les 1000 mètres, car le fort vent du levant empêche sa croissance.
Dans la Sierra (montagne) del Aljibe se trouve la forêt de chênes-liège la plus étendue de la péninsule. Sa floraison se prolonge du mois d'avril au début de l'été. Les fruits, les glands sont très appréciés comme aliment pour le bétail porcin et ils mûrissent de septembre à  janvier.  
Mais le plus grand bénéfice que l'on obtient du chêne-liège c'est celui de son écorce, très épaisse, spongieuse et légère, qui a pour nom: le liège.

l'ACEBUCHE (Olea europaea) ou l'olivier sauvage.
De la famille des oléacées, c'est un arbre à la cime arrondie et dense avec un gros tronc, tordu, de couleur grisâtre, mais qui peut apparaître comme arbuste et qui peut former des fourrés, bien qu'il accompagne d'habitude les chênes verts et aussi en  de plus faibles proportions les chênes -liège et les chênes rouvres.
La plus grande superficie d' Acebuche de la péninsule ibérique se concentre dans la province de Cadix, où ils occupent un peu plus de 17. 000 ha des 19. 000 existantes en Andalousie.
Les branches ont des extrémités épineuses et les feuilles sont persistantes. Les fleurs en grappes, sont blanches. L'Acebuche fleurit au mois de mai ou en juin et le bétail profite de son fruit, « l'acebuchina », qui mûrit en automne et en hiver. C'est une espèce qui a une vie très longue et qui résiste la sécheresse et la chaleur, mais qui est sensible aux gelées.
 
 

Le Chêne vert  (Querqus rotundifolia)
Le chêne vert, de la famille des f agacées, est l'arbre le plus caractéristique de l'Espagne. Sa cime est large, arrondie et dense. Ses feuilles sont persistantes et presque arrondies. Il fleurit au printemps et ses fruits tombent en automne. Le gland du chêne vert est très caractéristique: de forme ovoïde et avec un petit chapeau qui couvre sa base. C'est le meilleur aliment pour le bétail porcin, car les porcs nourris avec ce gland produisent des jambons de meilleure qualité.
Sa croissance est rapide et c'est l'un des arbres dont la vie est la plus longue. Il pousse sur tous les types de sols, il est très résistant au froid, à la chaleur et à la sécheresse. On peut le trouver jusqu'à 1.400 mètres d'altitude.
Son écorce est très appréciée et sert à tanner le cuir.  


LE CHÊNE ROUVRE  (Quercus faginea)
De la famille des f agacées, le chêne rouvre est un arbre qui peut atteindre les 30 mètres de hauteur, mais on peut le rencontrer aussi sous forme d'arbuste. Sa cime est large, il est robuste et ses feuilles sont simples et de couleur vert sombre. Il fleurit avant le chêne vert , en avril ou en mai, et son fruit, le gland, a un court pédoncule. Le gland mûrit en septembre ou en octobre..

Il pousse dans les meilleures conditions sur des sols calcaires et il résiste les changements climatiques.
Les forêts de chênes rouvres protègent le sol car ils évitent l'érosion et l'excès d'insolation. On les trouve habituellement parmi les chênes verts et les chênes-liège.
.

Parque Natural de Grazalema


                          La imagen “http://usuarios2.arsystel.com/fauna/originales/aves/aguila_imperial.jpg” no puede mostrarse porque contiene errores.

 

         Amapola de grazalema papaver rupifragum

Un alcornoque - A cork oak

 

 




 

 
   
   
     
Historia, Fauna y Flora del Parque. Cómo llegar al Parque Natural de Bahía de Cádiz. Qué visitar en el Parque. Actividades en el Parque Natural. El Clima en el Parque. Gastronomía y Productos locales en el Parque. Artesania Local en el Parque. Fiestas en el Parque. Mapa del Parque. Parque Nacional de Sierra Nevada. Parque Natural Sierra de Grazalema. Parque Natural Entorno de Doñana. Parque Natural Bahía de Cádiz. Parque Natural Sierra de Tejeda, Almijara y Alhama. Parque Natural Sierra de Cazorla. Página Principal parques Naturales de Andalucía. Quienes Somos. Donde estamos. Información Legal. Contactar con Parques Naturales de Andalucia. Mapa web Parques Naturales de Andalucía. Premios Parques Naturales Andalucia.